Trouvez votre solution

1

Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

2

Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

3

Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Trouvez votre solution
  1. 1

    Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

  2. 2

    Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

  3. 3

    Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Contactez-nous
  • Identité numérique
  • Usurpation
  • Se protéger
  • Que faire ?
Contactez-nous
La BCE prolonge le statu quo monétaire
Article précédent La BCE prolonge le statu quo monétaire
Motivez vos salariés en les associant au capital !
Article suivant Motivez vos salariés en les associant au capital !

Prenez soin de votre identité numérique ou gare à l’usurpation !

02/07/2019

Nous diffusons tous des informations sur le Web, volontairement ou non. Si nous ne prenons pas garde, elles peuvent tomber entre de mauvaises mains. Voici les conseils de Didier Gras, responsable cybersécurité chez BNP Paribas, pour protéger votre identité numérique.

L’identité numérique, qu’est-ce que c’est ?

Acheter, payer les factures et les impôts, consulter son compte bancaire, effectuer des démarches administratives… Autant de possibilités offertes par le Web et qui s’appuient sur votre identité numérique, c’est-à-dire vos nom et prénom, votre adresse postale ou électronique, votre numéro de téléphone, vos coordonnées bancaires, votre adresse IP, votre logo... « L’identité numérique est un concept protéiforme et finalement assez peu sécurisé, ce qui complique passablement la donne », reconnaît Didier Gras, responsable cybersécurité chez BNP Paribas.

Car, si vous pouvez démontrer votre identité grâce à votre carte d’identité ou votre passeport, sur Internet, il suffit bien souvent d’entrer un login et un mot de passe pour montrer patte blanche. « Des identifiants qui peuvent être volés ou piratés, rappelle Didier Gras. Avec à la clé, une possible usurpation d’identité. »

"A la clé, une possible usurpation d’identité"


A la clé, une possible usurpation d’identité

L’usurpation d’identité, un fléau plus répandu qu’on ne le croit

Selon la Cnil, l’usurpation d’identité consiste à utiliser, sans votre accord, des informations permettant de vous identifier. « En possession de ces informations, les cybercriminels peuvent prendre le contrôle de vos comptes et commettre de multiples méfaits : envoyer des emails frauduleux, nuire à votre réputation ou à celle d’autrui, faire des achats sur le Net, contracter des crédits, etc. », prévient Didier Gras.

10% des Français déclarent avoir déjà été victimes d’une usurpation d’identité selon le Rapport 2018 sur les risques liés aux utilisateurs de Proofpoint. « Un pourcentage qui me paraît bien en deçà de la réalité, estime Didier Gras. Je vous invite à regarder une vidéo créée par Febelfin (Fédération belge du secteur financier) qui démontre combien il est facile pour des hackers de collecter des informations personnelles sur n’importe qui sur Internet. C’est absolument effarant ! »

"10% des Français victimes d’usurpation d’identité"

10% des Français victimes d’usurpation d’identité

Comment se protéger ?

« Nous avons déjà évoqué dans cette newsletter de nombreuses bonnes pratiques par exemple pour ne pas tomber dans le piège du phishing ou encore pour créer des mots de passe sécurisés, indique Didier Gras. Je recommanderais par ailleurs d’utiliser des emails différents selon le contexte. Et d’être particulièrement précautionneux quant à l’usage de votre email professionnel. »

D’autre part, limitez au strict nécessaire les informations divulguées sur Internet que ce soit sur les réseaux sociaux ou via les formulaires que vous remplissez.

Un simple surf sur la Toile peut également comporter des risques. En effet, les navigateurs stockent, grâce aux cookies, un certain nombre d’informations. En dérobant un cookie d’identification, les hackers peuvent alors se connecter au site ayant généré le cookie. « C’est pourquoi ces fichiers tout comme votre historique de navigation doivent être régulièrement effacés de l’ordinateur, recommande l’expert. Activer le mode de navigation privée de votre navigateur est une solution pour ne conserver aucune trace de vos surfs sur l’ordinateur. Pour masquer votre adresse IP, il vous faudra passer par un VPN (réseau privé virtuel) ou un proxi. Pensez aussi à utiliser un moteur de recherche comme Qwant qui ne collecte aucune information personnelle. »

N’hésitez pas à consulter et à mettre en œuvre les conseils dispensés sur le site Cybermalveillance.gouv.fr.

Envie d’approfondir le sujet ? Jusqu’en avril 2021, vous pouvez suivre gratuitement le Mooc de sensibilisation de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information).

"Surfer sur la Toile peut comporter des risques"


Surfer sur la Toile peut comporter des risques

Victime d’une usurpation d’identité numérique, que faire ?

Il est parfois difficile de s’apercevoir que l’on est victime d’une usurpation d’identité numérique. Plusieurs jours, semaines ou mois peuvent s’écouler avant de le découvrir. Et plus le temps file, plus les dégâts peuvent être importants. « Surveillez tout mouvement suspect sur votre compte bancaire », préconise Didier Gras. Dotez-vous d’outils comme Dashlane qui vous alertent si votre identité numérique est compromise.

En cas d’usurpation d’identité numérique, collectez les preuves et déposez plainte au plus vite auprès d’un commissariat de police ou d’une gendarmerie, ou adressez-la directement au procureur de la République. Vous pouvez dorénavant effectuer une pré-plainte en ligne sur le site dédié du ministère de l’Intérieur.

Changez les identifiants de vos différents comptes. Puis, prévenez les personnes et organismes pouvant être impactés par les agissements des cybercriminels.

Nous vous recommandons également
ARTICLE
Nomadisme numérique : des risques aux bonnes pratiques !

En dehors de l’entreprise, les risques sont démultipliés. Voici quelques conseils pour protéger vos données commerciales.

ARTICLE
Cyber-assurance : minimiser les impacts d’une cyber-attaque

Aujourd’hui, le risque zéro n’existe pas. Alors pour minimiser les impacts d’une cyber-attaque, misez sur une cyber-assurance !